Skip to content →

GPSAndCo Posts

Pourquoi j’ai supprimé mon compte Meetic pour cette application afin de trouver des plans culs dans ma région

Avez-vous déjà essayé de trouver des plans chauds en utilisant Meetic ? J’ai fait ça pendant plusieurs mois mais je n’ai jamais vraiment eu de bons résultats. Meetic est une application de rencontre connue, mais premièrement elle est trop chère pour les bénéfices attendus, et deuxièmement les femmes inscrites sur Meetic ne cherchent pas de plans cul. 

J’ai donc décidé de m’inscrire sur Plansexe.com afin de rencontrer enfin des vraies femmes chaudes près de chez moi. Et les résultats sont fous !

J’ai supprimé l’application Meetic

Oui vous avez bien lu, j’ai carrément supprimé l’application. Après plusieurs mois de test je n’ai pas obtenu ce que je souhaitais ; des coups d’un soir avec des femmes chaudes de ma région. J’ai même eu des problèmes avec le service client. Bref, voici comment s’est déroulé mon test.

J’ai créé mon compte Meetic, j’ai bien rempli toutes les sections et j’y ai mis de super photos de profils. Évidemment, si vous voulez commencer à discuter, il faut payer. Meetic n’est pas un site de rencontre gratuit.

J’ai donc décidé de prendre l’abonnement pour pouvoir tester toutes les fonctionnalités et mettre toutes les chances de mon côté. C’est là que la perte de temps, et d’argent, commence.

J’ai passé des heures et des heures, tous les jours à swiper les profils des femmes célibataires. Entre celles qui se prennent pour des princesses, celles qui ne veulent pas d’hommes en dessous d’une certaine taille, celles qui écrivent directement sur leurs profils qu’elles ne veulent pas de plans cul, le choix commence à être très limité.

La plupart des filles ici cherchent un petit ami ou même tout simplement à discuter. Ce sont principalement des célibataires endurcies. Qui a envie de payer une application pour juste discuter avec des femmes ? Pas moi en tous cas. 

J’ai donc décidé dans un premier temps de me concentrer uniquement sur les femmes qui paraissaient ouvertes aux relations intimes uniquement. J’ai donc parcouru Meetic comme si c’était un site de petites annonces. En moyenne, sur 10 femmes sélectionnées, entre une et deux m’ont répondu.

Commence alors de longues discussions car elles veulent tout savoir sur vous avant de vous rencontrer. Elles avaient pourtant écrit sur leur profil qu’elles étaient ouvertes aux plans culs… Bref, on discute beaucoup et je perds du temps. Je passe mes soirées à discuter et à essayer d’obtenir un rendez-vous qui ne viendra pas plutôt que de passer du bon temps à baiser. Soyons clair.

Après quelques semaines à gâcher mon temps pour aucuns résultats, Je décide d’élargir mes recherches et à sélectionner des femmes qui recherchent du sérieux et des belles histoires. Pourquoi pas tenter avec elles. Il y en aura peut-être dans le lot qui seront tentées par des rencontres coquines uniquement. Je commence donc à sélectionner des profils classiques ; des jolies femmes qui disent chercher le grand amour et qui en ont marre d’être célibataires.

Moi qui croyais avoir perdu du temps avant, je n’étais pas au bout de mes surprises. Oui j’ai engagé plus de conversation, mais la qualité de celles-ci était pire. Encore plus d’heure à discuter pour rien. Même en étant malin je n’arrivais pas à décrocher un rendez-vous qui mènerait directement au lit.

Comment je suis passé de Meetic à plansexe.com (les résultats sont fous !)

J’ai donc pris une décision ferme ; supprimer mon compte Meetic et m’inscrire enfin sur un site où les femmes ne sont là que pour du sexe. Après quelques recherches sur des sites d’annonces de rencontres, je tombe sur plansexe.com. Je crée un compte rapidement et là, comparé à Meetic, c’est le jour et la nuit ! 

Les différences entre un site de rencontre classique et un vrai site de rencontre sexe

Dès mon inscription sur Plansexe.com je me rends compte que je n’ai pas besoin de perdre du temps à chercher des femmes qui me plaisent car elles sont toutes hyper sexy et n’ont pas peur de parler franchement. Ça change ! 

Le premier jour de mon inscription, c’est même une femme qui vient me parler directement ! Ça fait du bien. Moi qui avais l’habitude de réfléchir à mes messages et de trouver la bonne phrase, là c’est une autre histoire. 

Ce qui est important de noter c’est la différence de comportement des femmes entre Meetic et Plansexe.com. Sur Meetic les femmes jouent un rôle, elles font les princesses et on doit être le chevalier qui va les divertir et les libérer. Ça parait exagéré mais c’est la stricte vérité.

Les femmes qui se sont inscrites sur Plansexe.com ont décidés de créer un compte sur un site de rencontre chaud, donc elles ont envie de sexe comme vous et moi, et ça, cela fait toute la différence ! Donc pas de perte de temps avec de longues discussion, les femmes veulent discuter rapidement et avoir un rendez-vous au plus vite pour assouvir leur envie de sexe.

J’ai décroché un vrai rendez-vous le deuxième jour après mon inscription sur Plansexe.com. C’est une femme qui m’a abordé en m’envoyant un message. Elle habitait dans ma ville et avait vu que j’étais nouveau sur le site.

Quel changement par rapport à Meetic ! Après des mois à galérer dans des discussions sans fin et à me faire jeter, cette fois-ci c’est une femme qui me propose un plan cul, et pour le soir même ! J’ai donc accepté avec plaisir.

Elle m’a invité chez elle et m’a expliqué qu’elle adorait passer du temps du plansexe.com pour trouver des hommes et simplement passer des bons moments avec eux. Je ne vais pas vous raconter notre soirée ici, mais c’est une sacrée nymphomane… Une belle femme de 25 ans, très chaude et qui adore le sexe sous toutes ses formes ! Je suis encore en contact avec elle et elle me relance à chaque fois que je me connecte sur le site pour encore passer une folle soirée.

Le lendemain matin, en me réveillant, je constate qu’une autre femme m’a ajouté dans sa sélection de favori. Je lui envoie un message pour la remercier. Elle me propose de passer chez elle dans l’après-midi !

Je n’y crois pas, je suis inscrit depuis seulement trois jours sur ce site et j’ai déjà une deuxième femme excitée qui veut que je vienne chez elle pour la baiser ! C’est le paradis. 

Je repousse le rendez-vous pour la soirée car je suis pris l’après-midi et elle accepte. Je constate qu’elle habite à deux rues de chez moi, j’ai pu y aller à pied ! Elle avait 23 ans, et comme moi, elle avait aussi supprimé son compte Meetic.

En arrivant dans son appartement, elle m’installe sur son canapé, me ramène à boire, à manger, et allume la télé. On discute pendant deux minutes puis elle me dit “Tu sais ce que je préfère dans le sexe ? Faire des fellations, j’adore sucer, je pourrais faire ça toute la soirée”.

Vous imaginez ma réaction, je croyais que j’étais en plein rêve ! C’était mon deuxième rendez-vous en deux soirs, et je n’ai envoyé aucun message. Ça m’a pris cinq minutes pour m’inscrire, et c’est les femmes qui m’ont écrit en premier !

Je ne vais pas vous raconter ici toutes mes expériences sur Plansexe.com, car j’en vis encore de nombreuses toutes les semaines, mais je ne peux que vous recommander de vous lancer ! 

Si comme moi vous avez essayé Meetic pour avoir des plans cul et que vous n’avez eu aucun succès, inscrivez-vous sur Plansexe.com pour rencontrer des célibataires. Les femmes inscrites ici sont comme vous, et sont là pour ça ! Uniquement du sexe, des rendez-vous rapides et près de chez vous. 

Supprimez les applications inutiles comme Meetic qui vous font perdre du temps, et allez chercher les femmes chaudes où elles se trouvent. Je ne regrette pas d’avoir tenté ma chance sur Plansexe.com, c’est pour moi le meilleur site.

Je souhaite longue vie à Plansexe.com car ce site qui me procure beaucoup de plaisir tous les jours !

Comments closed

Le groupe Garmin rachète son importateur français EME-TecSat

Depuis maintenant 4 ans, la société EME TecSat SAS distribue exclusivement en France, avec succès, les produits de la marque Garmin et le groupe américain a annoncé leur rachat.

EME TecSat va changer de nom pour devenir Garmin France SAS et va conserver sa cinquantaine d’employés et son siège social de Nanterre.

« Nous avons fait une bonne année 2006 et notre rachat montre que Garmin apprécie notre travail. Nous allons bénéficier de plus de moyens et ainsi être encore plus compétitifs en 2007 », d’après Frédéric Saint Etienne, responsable Communication d’EME. « Garmin France sera supervisé par Dan Bartel., vice-président des ventes mondiales et directeur de gestion de Garmin Europe. Et Danielle Azerraf, PDG d’EME poursuivra l’exploitation et l’évolution de la nouvelle entité ».

D’après Garmin, la France représente l’un des marchés les plus importants et l’un de ceux où les perspectives de développement sont les plus élevées sur le continent européen.

“EME a eu un rôle clé dans l’augmentation de nos ventes de produits grand public en France. Nous sommes convaincus qu’il y a potentiel significatif pour davantage de croissance sur ce marché important,” a déclaré Dr. Min Kao, Président de Garmin Ltd.  « Cette acquisition renforcera la présence de Garmin sur le marché français et nous permettra d’augmenter nos équipes marketing et commerciales, et ainsi soutenir plus efficacement nos principaux distributeurs, clients OEM et centrales d’achat en France. »

Il faut savoir que Garmin France est la deuxième filiale européenne, l’autre étant Garmin UK mais qui était en fait le siège Europe en quelque sorte. Les deux sociétés seront mises en étroites collaboration avec Dan Bartel.

Reste à savoir si Garmin va continuer sur sa lancée et racheter ses importateurs en Allemagne, Espagne et Italie.

Il est indéniable que Garmin, leader aux Etats-Unis, se dote d’une équipe forte en Europe, pour mieux affronter son concurrent et leader européen, TomTom, ce dernier étant numéro deux aux Etats-Unis.

Comments closed

Siemens VDO présente le VDO Dayton MS2110

Après le VDO Dayton MS 2000, présenté en avant première et en exclusivité sur GPSAndCo, mais qui n’a pas été un succès de par sa faible diffusion (concessions automobiles du groupe VAG) notamment, le groupe Siemens VDO présente un nouveau PND (GPS Autonome), le VDO Dayton MS 2110.

La grande nouveauté, c’est le nouveau logiciel de navigation, développé par Siemens VDO, en lieu et place du précédent logiciel de navigation peu convaincant et fourni par Map & Guide.

Comme le VDO Dayton MS 2010, il intègre un récepteur RDS/TMC pour l’info trafic et bonne nouvelle, c’est de l’info trafic de type Premium, c’est-à-dire que l’on aura les informations aussi bien sur les autoroutes payante que dans les grandes villes comme Paris intra muros, son périphérique et les autoroutes d’Ile de France.

Ses principales caractéristiques :

·         Ecran tactile LCD TFT 3’’5 anti-reflets résolution 320 x 240 pixels

·         Processeur 200 Mhz

·         544 Mo de mémoire Flash ROM intégrée (logiciel + cartographie)

·         64 Mo de RAM

·         Port SD (2 Go maximum)

·         Connecteur mini USB

·         Récepteur GPS intégré avec puce SiRF IIe/Lp

·         Antenne GPS rabattable

·         Connecteur antenne externe

·         Batterie amovible Lithium-Ion 1800 mAh (4 à 5 heures d’autonomie)

·         Sortie haut parleur

·         Dimensions : 120 x 80 x 37 mm

·         Poids : 228 g

·         Support ventouse

·         Télécommande

·         Cartographie Navteq ou TeleAtlas (dépend du pays de commercialisation)

·         Info Trafic RDS/TMC Premium de chez MediaMobile V-Trafic

·         Affichage 2D et 3D

·         Lecteur de musique MP3

·         Visionneuse de photos JPEG

Dommage qu’il utilise une puce GPS d’ancienne génération, on aurait préféré une SiRF III plu sensible.

Pas de radars pour l’instant, mais une mise à jour est prévue à ce sujet d’après Siemens VDO. Le MS2000 sera commercialisé courant juin au prix de 699 €.

J’ai pu le prendre en mains et le manipuler son logiciel de navigation m’a paru assez rapide, même en recalcul. Je vous en dirais plus lors de premiers tests.

Comments closed

Asus P735, le prochain PDAphone GPS et 3G

Certains espéraient que l’Asus P526 (nom de code Pegasus) serait 3G/UMTS, mais ce ne sera pas le cas (lire la brève).

D’après nos informations, cette fonctionnalité sera présente dans l’Asus P735, le premier PDAphone 3G de la marque taïwanaise qui sera également GPS.

Contrairement au P526 et son clavier numérique, le P735 lui n’aura pas de clavier et son design sera très similaire à celui du P535 (testé très récemment sur GPSAndCo).

3G oblige, il aura aussi une caméra frontale, afin de faire de la visiophonie.

Pas de d’informations à ce jour sur ses caractéristiques détaillées, sa date de commercialisation ni son prix

Comments closed

CompeGPS annonce TwoNav Aventura, un GPS routier et tout terrain

A l’occasion du salon CeBIT qui ouvre ses portes demain, la société espagnole CompeGPS annonce TwoNav Aventura un PND (GPS autonome), à la fois pour un usage routier et pour un usage tout terrain.

Le TwoNav Aventura est étanche (norme IPX7) et il possède une puce GPS SiRF III ainsi qu’un écran tactile de taille standard, à savoir 3,5 pouces (8,9 cm). L’autonomie sera au rendez vous avec 10 heures d’utilisation grâce à une batterie intégrée généreuse de 3 000 mAh. On pourra également l’utiliser avec des piles standard de type AA. Son port mémoire est de type SD compatible avec les cartes HC et donc jusqu’à 32 Go.

Il est livré avec le logiciel maison TwoNav proposant la navigation routière avec toutes les fonctionnalités indispensables (affichages 2D et 3D, guidage visuel et vocal, import de radars et avertisseur,…) ainsi que la navigation tout terrain avec des cartes topographiques. A noter que ces dernières sont en option et que CompeGPS utilise de la cartographie Tele Atlas pour la partie routière.

Fonctionnalité intéressante, on peut utiliser et afficher des cartes topographiques (tout terrain) et même des cartes ortho photos (photos aériennes), optionnelles. Et TwoNav peut même superposer du guidage routier ou tout-terrain par-dessus des cartes topographiques ou ortho photos.

Le CompeGPS TwoNav Aventura se pose en concurrent de l’Evadeo et du Magellan CrossoverGPS.

Son prix devrait se situer aux environs de 500 €.

Comments closed

Mini test (Preview) du Sony Ericsson Xperia X10

Sony Ericsson est, avec Nokia, un des pionniers des smartphones et c’est l’alliance nippo-finlandaise fut la pionnière des smartphones tactiles avec notamment le P800 commercialisée en 2003.

Ce fut le début d’une série de smartphones, fonctionnant tous avec le système d’exploitation Symbian UIQ, différent de Symbian S60, le système d’exploitation utilisé par Nokia. Le dernier smartphone Sony Ericsson sous Symbian UIQ fut le P1i commercialisé mi 2007 et qui ne rencontra pas un grand succès.

Depuis, Sony Ericsson semble essayer toutes les autres plateformes de smartphones avec notamment les Xperia X1 et Xperia X2 fonctionnant avec Windows Mobile, le premier n’ayant pas connu un grand succès et pour le deuxième, on attend toujours sa commercialisation, repoussé maintenant à janvier 2010. Entre temps, Sony Ericsson a commercialisé à l’automne 2009, le Satio, un smartphone tactile utilisant le système d’exploitation Symbian S60 v5.

Et Sony Ericsson va essayer un troisième système d’exploitation, le plus prometteur : Android de Google. Le premier smartphone de la marque fonctionnant sous Android est le Xperia X10.

C’est un terminal avec des caractéristiques intéressantes, notamment son écran tactile et capacitif de taille 4 pouces (10,2 cm) et de résolution 854 x 480 pixels. C’est à ce jour le smartphone Android avec le plus grand écran, seul le Motorola Milestone (Droid) s’en rapproche avec son écran de taille 3,7 pouces (9,4 cm) et encore il a un clavier coulissant. Sinon en tout tactile comme le Xperia X10, il y a l’Acer Liquid mais son écran ne « fait que » 3,5 pouces (8,9 cm).

Egalement un appareil photo est un 8,1 Méga pixels avec zoom 16x et flash led, une première pour un smartphone Android. Egalement un processeur Qualcomm Snapdragon QSD8520 cadencé à 1 Ghz, c’est aussi une première, l’Acer Liquid a lui un processeur Qualcomm Snapdragon QSD8520 mais il est cadencé à 768 Mhz.

Le Xperia X10 a également une mémoire intégrée de 1 Go et fournie avec une carte mémoire microSD de 8 Go. Il a un GPS, un accéléromètre, un détecteur de proximité, une batterie de 1 500 mAh, un connecteur audio jack 3,5mm et un connecteur micro-USB.

Le Xperia X10 utilise la version 1.6 (Donut) d’Android, le système d’exploitation de Google. Et il sera commercialisé en février 2010.

Dommage que ce ne soit que la version 1.6 d’Android, car entre temps, le Motorola Milestone (Droid) avec Android 2.0 sera sorti depuis plusieurs mois (depuis décembre 2009). Et peut être même qu’entre temps, HTC aura sorti son smartphone Android haut de gamme sous Android 2.0, ce serait le HTC Bravo/Passion/Dragon, un smartphone avec les mêmes caractéristiques que le Nexus One de Google.

Mais Sony Ericsson nous a confirmé que le Xperia X10 aurait droit à la mise à jour Android 2.0 (Eclair). Elle sera proposée par Sony Ericsson, soit en téléchargement directement depuis les airs (OTA) ou depuis un PC.

Un des intérêts de cette mise à jour 2.0, c’est qu’elle apportera le multipoint (multitouch : pincement de l’écran pour zoomer) au Xperia X10.

Une des particularités de ce Xperia X10, c’est son interface spécifique appelée plateforme UX et proposant des fonctionnalités originales, notamment Timescape et Mindscape. Des fonctionnalités liées aux contacts, aux réseaux sociaux ainsi qu’aux contenus multimédias.

Au moment où nous écrivons cet article, le Xperia X10 n’est pas encore commercialisé en version française mais nous avons eu la chance de tester pendant quelques jours, une version française prototype, assez proche de la version finale, de ce Xperia X10.

En attendant un test complet sur GPSAndCo avec une version finalisée et commercialisée du Sony Ericsson Xperia X10, nous vous proposons un Mini test (une preview) afin d’avoir une première impression de ce smartphone Android avec très grand écran.

Voyons voir ce que vaut ce Xperia X10 avec son grand écran, son interface tactile personnalisée avec ses fonctionnalités Mediascape et Timescape, son appareil photo et ses performances.

Comments closed

Partelec annonce l’Eten glofiish X600

Après le X800 (présenté sur GPSAndCo) et le M800 (présenté sur GPSAndCo), l’importateur français Partelec annonce un nouveau PDAphone de la marque Eten : le glofiish X600.

Par rapport aux deux autres PDAphones de la gamme, il possède un design légèrement différent et il est un peu plus fin (1,5 cm au lieu de 1,6 cm), un peu plus léger (136 g au lieu de 147 g) et surtout plus petit (10,7 x 5,8 cm au lieu de 11,4 x 6 cm).

Ce sera plutôt un entrée de gamme et il ne sera pas compatible 3G et n’aura pas non plus de résolution VGA, deux fonctionnalités réservées aux M800 et X800.

Ses caractéristiques principales :

·         Récepteur GPS intégré avec puce SiRF III compatible A-GPS

·         GSM Quadri-bande (850/900/1800/1900 Mhz), GPRS, EDGE Class B, Multi-slot Class 10

·         Radio FM

·         Module RDS/TMC intégré pour l’info trafic

·         Processeur Samsung SC324402 cadencé à 400MHz

·         Ecran TFT-LCD tactile 2,8 pouces, 65 536 couleurs et de résolution 320 x 240 pixels (QVGA)

·         64 Mo de RAM

·         128 Mo de ROM

·         Appareil Photo intégré 2 Megapixels avec autofocus, flash et zoom numérique 4X

·         Bluetooth 2.0 + EDR

·         Wi-Fi 802.11b/g

·         MiniUSB 1.1

·         Port d’extension microSD (situé à l’extérieur du PDA) et compatible SD I/O

·         Batterie Lithium-Polymer amovible de 1530 mAh avec une autonomie annoncée de 150 heures en veille, 5 heures en communication et de 2,5 à 5 heures en GPS.

·         Windows Mobile 6 Professional

·         Dimensions : 10,7 x 5,8 x 1,5 cm

·         Poids : 136 g

Comme pour les glofiish M800 et X800, le X600 devrait être proposé en deux versions : sans ou avec le logiciel de navigation Garmin Mobile XT avec les routes de France sur carte microSD de 512 Mo. Ce logiciel de navigation propose l’information trafic Premium via Internet Mobile (GPRS, EDGE, 3G, HSDPA,…), les prévisions météo ainsi que les radars fixes (mises à jour gratuites pendant 30 jours) au travers du service Garmin Online.

Son prix devrait tourner autour de 500 euros et il devrait être disponible courant novembre.

Comments closed

Test du HTC HD2 (T8585)

HTC est le premier fabricant de smartphones tactiles Windows et Android et sa réputation n’est plus à faire.

L’année dernière, HTC avait lancé Touch HD, un smartphone qui avait fait date de par son grand écran tactile de taille 3,8 pouces (9,7 cm) et de résolution WVGA (800 x 480 pixels. Un record dans les 2 cas à l’époque. Et surtout le meilleur rapport encombrement / taille écran, à titre de comparaison un iPhone a quasiment les mêmes dimensions mais avec un écran plus petit (3,5 pouces) et une résolution plus faible HVGA (320 x 480 pixels).

Entre temps, la concurrence a réagi mollement : Samsung a sorti son Omnia II mais avec son écran de taille 3,7 pouces (9,4 cm) et résolution WVGA, il se met juste à niveau du Touch HD.

Seul le récent Toshiba TG01, avec son écran 4,1 pouces (10,4 cm), mais toujours de résolution WVGA est venu dépasser le Touch HD, mais au prix d’un embonpoint trop important, le Touch HD restant toujours la référence au niveau encombrement.

Et, même si les informations avaient filtrées depuis de nombreuses semaines, ce n’est que début octobre, à l’occasion du lancement de Windows Mobile 6.5 que HTC a dévoilé son nouveau vaisseau amiral : le HD2.

Il se veut le summum de la technologie avec notamment son écran géant de taille 4,3 pouces (10,9 cm) ! C’est la même taille qu’un GPS à écran large comme les TomTom GO et TomTom ONE XL ! Un record pour un terminal Windows Mobile !

La résolution d’écran est toujours la même, du WVGA (800 x 480 pixels) mais l’écran tactile n’est plus résistif, il est désormais capacitif (comme l’iPhone et la majorité des smartphones Android). Encore une première pour un smartphone Windows Mobile !

Et surtout, HTC introduit la gestion du multipoint (multi-touch : pincement de l’écran pour zoomer) sur un terminal Windows Mobile ! Encore une première, surtout que Windows Mobile 6.5 ne gère pas le multipoint. Mais on n’est pas surpris, HTC avait déjà intégré le multipoint sur son HTC Hero, un smartphone utilisant Android 1.5 alors que le multipoint ne sera géré par Android qu’à partir de la version 2.0.

Pour le reste, les caractéristiques sont plus classiques mais ce qu’il y a de meilleur avec un processeur Qualcomm Snapdragon cadencé à 1 Ghz, comme sur le Toshiba TG01 qui a étrenné ce nouveau processeur.

Egalement une boussole électronique comme sur les smartphones Android. La batterie a un ampérage de 1 230 mAh, cela peut sembler un peu faible, alors qu’on a déjà eu du 1 500 mAh chez HTC, mais l’autonomie devrait être au rendez vous grâce au processeur Snapdragon peu gourmand en énergie. D’ailleurs, c’est le cas du Toshiba TG01 qui a une batterie plus faible, de 1 000 mAh mais ce smartphone a quand même une bonne autonomie.

La mémoire de ce HTC HD2 est conséquente : 512 Mo de mémoire ROM et surtout, la mémoire RAM est de 448 Mo ! Une telle quantité de mémoire RAM est un record pour un smartphone, tous systèmes d’exploitation confondus ! A noter que le maximum de mémoire RAM vue à ce jour sur un smartphone Windows Mobile était de 288 Mo, sur le Touch HD notamment.

L’appareil photo numérique a un capteur de 5 Méga pixels avec flash à double led. Ce type de flash est une première chez le constructeur taïwanais. On espère que la qualité des photos sera enfin au rendez vous chez HTC.

Pour la connectique, c’est du Micro-USB, le nouveau standard. Il dispose d’un port mémoire microSD compatible jusqu’à 32 Go ainsi que d’un connecteur audio jack 3,5mm, comme sur le Touch HD

Le HTC HD2 est un Windows Phone  il utilise bien sûr le système d’exploitation Microsoft Windows Mobile 6.5. Ce dernier est complété par l’interface tactile spécifique à la marque taïwanaise : HTC Sense. C’est le nouveau nom de Touch Flo3D et elle reprend certaines des fonctionnalités inaugurées sur l’interface HTC Sense du HTC Hero ainsi que de nouvelles fonctionnalités.

Voyons ce que vaut ce nouveau smartphone tactile avec son écran géant capacitif, sa nouvelle interface tactile et si notamment, son appareil photo, sa vitesse et son autonomie sont au rendez vous. Tiendra-t-il ses promesses de nouvelle diva des smartphones Windows Mobile ?

N.B. : Afin de faire partager mes impressions au fur et à mesure, les différents chapitres de ce test seront publiés au gré de leur réalisation et pas forcément dans l’ordre.

Comments closed