Expérimentations et démonstrations 4G LTE par ZTE
June 29, 2011 - 8:59 AM par @lexis

Le fabricant chinois ZTE de mobiles et leader international des équipements de communication avait obtenu le 22 décembre dernier, une licence 800MHz afin de réaliser, sur la zone du Futuroscope de Poitiers, des expérimentations sur la nouvelle technologie LTE (Long Term Evolution) pour les réseaux de téléphonie mobile à haut débit.

 

Et ZTE nous a conviés pour des démonstrations d’un réseau mobile de quatrième génération. Les démonstrations ont eu lieu au sein du centre technique ZTE de Poitiers comptant plus de 50 collaborateurs avec une majorité de profils ingénieurs. Il est utilisé comme centre de formation, de démonstration, de support et de test techniques pour l’entreprise, pour l’ensemble de ses besoins européens en la matière.

 

 

 

 

Sur le toit de ce centre, a été installée une antenne de réseau LTE. Et pour les démonstrations des ordinateurs équipés de clés USB 4G ont échangé des données avec un véhicule équipé d’une autre clé USB 4G. A noter que ces clés 4G utilisent un chipset LTE fourni par Qualcomm.

 

 

 

 

Il faut savoir que les réseaux LTE utilisent les fréquences 2,6 Ghz et 800 Mhz. Ces dernières étant disponibles avec l’abandon de normes télévisuelles analogiques et le basculement vers les normes numériques (TNT). Ces réseaux LTE offrent un débit théorique de 100 Mbps en descente et de 50 Mbps en montée. A titre de comparaison, la dernière révision de la norme actuelle 3G+ HSPA permet un débit théorique maximum de 42 Mbps en descente. A noter que les débits commerciaux moyens attendus seront autour des 50 Mbit/s.

 

 

Lors des démonstrations, des téléchargements, des visionnages de vidéos et films en streaming et des jeux en ligne ont été réalisés en situation de mobilité. Les débits atteints sont allés jusqu’à 70 Mbps !

 

Nos vidéos Live de ces démonstrations 4G LTE :

 

 

Comparaisons entre un réseau LTE et un réseau HSPA+ :

 

 

 

Démonstration de réactivité et de temps de réponse du réseau LTE lors de jeux :

 

 

Avec des débits commerciaux moyens attendus autour des 50 Mbit/s, la mise en service des réseaux LTE va servir l’avènement de nouveaux usages dont les répercussions seront aussi bien visibles dans les sphères du grand public que dans le monde professionnel : extension des capacités des réseaux sociaux (vidéo temps réel, géo-localisation,…), réalité augmentée au service des e-commerçants, transmission haut-débit pour la vidéo professionnelle, au service du e-learning, de l’imagerie médicale, des chaînes d’information, services interactifs multimédias pour les points d’intérêts, les opportunités seront à la mesure de la créativité des propriétaires de contenus.

« A un moment ou se dessine en France le schéma d’un nouveau modèle pour les réseaux mobiles large bande, nous souhaitons démontrer l’attention que nous portons à ce territoire, tête de pont de notre développement en Europe » explique Lin Cheng, Président de la Division Europe de ZTE.

 

Pour ZTE, le LTE est déjà une réalité commerciale éprouvée, en attestent les 18 contrats commerciaux déjà officialisés à travers le monde. A la fin 2010, ZTE a déjà déployé 12 réseaux commerciaux et 65 expérimentations LTE avec des opérateurs internationaux, sur les continents Européen, Américain, Asiatique et le Moyen-Orient. Sur le plan technique, la société détient actuellement, au niveau mondial, 7% des Brevets Essentiels sur la technologie, et affiche une ambition de dépasser les 10% à l’horizon 2012. « Notre contribution au développement du LTE se traduit par 235 brevets essentiels » précise Lin Cheng ; « au premier trimestre 2011, nous sommes passés à la première place mondiale en nombre de demande de brevets internationaux effectivement déposés », poursuit-il.

 

Il faut savoir qu’en France, les réseaux LTE ne verront pas voir le jour tout de suite : après plusieurs mois de retard, l’Arcep a lancé, il y a 2 semaines, un appel à candidatures pour les licences LTE. Les fréquences de la téléphonie 4G seront proposées aux enchères pour un total de 2,5 milliards d'euros au minimum. Cela se fera en deux temps : pour la bande 2,6Ghz, les dossiers de candidature des opérateurs devront être déposés avant le 16 septembre 2011. Et pour la bande 800MHz, la date de limite de dépôt est fixée au 16 décembre 2011. L'attribution des licences LTE devrait intervenir au dernier trimestre 2011 pour la première partie et début 2012 pour la seconde.

Et les quatre opérateurs déjà agréés pour la 3G, à savoir France Télécom-Orange, Bouygues, SFR et Free, pourront y participer. L'une des obligations qui seront imposées aux candidats devrait concerner la couverture de plus de 99 % de la population par au moins deux opérateurs dans un délai de 15 ans.

Au final, les réseaux LTE ne seront pas disponibles dans l’hexagone avant mi 2012 au mieux, et ce avec une faible couverture, uniquement les grandes villes dans un premier temps.

 

A noter que le premier réseau commercial LTE a été lancé à Stockholm en décembre 2009 par l’opérateur TeliaSonera. Depuis de nombreux opérateurs ont suivi dans différents pays, notamment aux Etats Unis avec AT&T Mobility ainsi que Verizon Wireless en novembre dernier. Verizon a un calendrier de déploiement très agressif, avec un objectif de couvrir 200 millions d’habitants d’ici 2012.

 

Pour finir, le terme 4G est un peu galvaudé par certains opérateurs, dont Sprint et T-Mobile aux Etats Unis, qui l’utilisent pour désigner les réseaux HSPA+ et WiMax. Ces derniers seraient plutôt du 3,5G voire du 3,75G au mieux. On peut commencer à parler de 4G à partir de la norme LTE, même si les puristes vous diront que c’est normalement à partir de la norme LTE Advanced (débit théorique de 1 Gbps !). Cette dernière n’arrivera pas avant 2015 au mieux.

Source de l'info | Comments




Publicité via Hi-Tech Régies
 

 

 


 


Les GPS chez Pixmania

/ © 2004-2007 - Tous droits réservés - GPSAndCo™