Test du Samsung Wave 3 (GT S8600)
Section :
Auteur : ABREITHOFF
Date de publication : 9/01/2012
Imprimer cet article Imprimer
Envoyer cette article Envoyer


Page: 7

A l’utilisation (3ème partie)

 

 

Un appareil pas si DivX que cela

Voila un domaine où nous attendions sans crainte de tester le Wave 3 et sans toutefois que ce soit un sans faute, nous n’avons effectivement pas été déçus.

 

L’interface Musique est la plus réussie :

 

 

Elle convaincra les mélomanes, proposant un mode 5.1 convainquant.

 

 

On pourra contrôler sa musique depuis la barre de notification ou l’écran de veille :

 

     

 

C’est la partie Photos qui subit la refonte la plus radicale, avec une grande réussite graphique et ergonomique : l’application est agréable à utiliser, à l’image d’application standard d’Android. On peut y lire les images et les vidéos :

 

 

     

 

On regrette que les options de tris et de partage soit si limités :

 

 

Ainsi que l’absence des albums en ligne, Facebook et Picasa, notamment :

 

 

     

 

Nous avons trouvé sur le kiosque de téléchargement une application permettant de rapatrier les albums Picasa, mais avons rencontré les pires difficultés à la faire fonctionner :

 

Coté vidéo, le Wave 3 est annoncé comme compatible DivX, et capable de lire de nombreux formats jusqu’au 720p.

Afin de vérifier cette compatibilité, nous avons rassemblé une série de vidéos diverses et variés, tant en termes de résolution, de taille et de format : les films Big Buck Bunny, Elephants Dream et Home (de presque 2 Go), un film format M4v, une série de vidéos MP4 prises avec un caméscope Sanyo Xacti HD1010, une au format Windows Media Player, classique et HD, ou encore un simple film DivX.

 

Le résultat est mitigé : le Wave 3 est capable de lire le DivX de base de résolution réduite, et un format 720p classique sans saccade :

 

 

Mais le lecteur standard n’a pu décoder aucun format WMA, MKV, que nous lui avons soumis.

Format WMA, MKV et DivX HD :

 

 

     

 

Coté MP4, le format VGA (640x480 pixels) en 60 images par seconde est également rejeté :

 

 

Les vidéos de résolution 1080p sont rejetées comme prévu mais également certaines de résolution 720p :

 

     

 

     

 

Au final, seul 2 fichiers parmi notre panel de test (majoritairement HD il est vrai) ont pu être décodés par le Wave 3 : c’est un des plus mauvais score enregistré par un smartphone Samsung, et bien peu en comparaison des possibilités offertes par la concurrence. Nous n’avons de plus pas trouvé sur le kiosque de téléchargement de lecteurs vidéo concurrents permettant de lire plus de format, comme c’est le cas avec la plateforme Android.

 

Reste un bon point : la capacité de l’appareil à partager ces contenus sur un téléviseur :

 

     

 

Le navigateur internet proposé sur le Wave 3 reste l’application Dolphin Browser :

 

 

Il s’agit d’un point fort de l’appareil : le rendu est agréable et la navigation est fluide, bien plus que sur la version précédente de l’OS. Malheureusement, encore ici, la concurrence avance également à grand pas et Bada, s’il ne perd pas de terrain, reste en deçà des systèmes d’exploitation iOS et Android concernant la navigation Internet.

 

 

Les zooms sont cohérents et redimensionnent correctement la page pour une meilleure lisibilité :

 

     

 

     

 

On dispose de la possibilité d’ouvrir plusieurs fenêtres simultanément, d’accéder aux favoris ou à l’historique :

 

     

 

On regrette l’absence de la compatibilité Flash, qui ne permettra pas de faire apparaitre dans le navigateur des sites comme Deezer, et l’absence d’option de partage de page internet, très courant sur d’autres systèmes d’exploitation :

 

 

Des outils bureautiques complets et à la hauteur

Comme sur l’ensemble de sa gamme Galaxy, Samsung propose sur le Wave 3 l’application Polaris :

 

 

Celle-ci permet de lire et éditer de manière très satisfaisante des documents bureautiques (Word, Excel, ppt), même si, contrairement à la version Android, elle ne pourra décrypter les fichiers zippés.

 

Les fichiers ZIP ne sont pas supportés :

 

     

 

Fichier Excel :

 

     

 

Fichier Word :

 

 

Pour modifier les documents, on dispose d’un clavier ergonomique, identique en tout point à la version Android. Nous l’avons trouvé plutôt précis, même si les touches secondaires (accessibles par un appui long) sont plus que limitées.

 

     

 

Le paramétrage du clavier est plutôt complet :

 

     

 

Le système de Copier/Coller reste efficace, Samsung ajoute par rapport à la version précédente un presse-papier pour garder en mémoire l’historique des mots copiés :

 

     

 

Nouveauté : on dispose également d’un système de commande vocale développé par Vlingo, partenaire historique de Samsung. Cette version pour Bada n’est pas plus convaincante que sur les autres Systèmes d’exploitation :

 

     

 

Pour les transferts, la connexion au PC apparaît simplissime : le Wave 3 apparaitra comme un disque dur sur n’importe quel ordinateur avec Windows :

 

     

 

Au final, le Wave 3 représente un outil bureautique d’appoint complet pour gérer ses documents professionnels.

 

Des applications tierces disponibles en nombre très limité

Samsung met à disposition l’application Samsung App permettant d’accéder au kiosque de téléchargement d’applications de Samsung. C’est l’équivalent de l’Android Market de Google ou de l’AppStore d’Apple.

 

 

Malheureusement, son intérêt est limité : L’application en elle-même nous a semblé très lente à charger…

 

     

 

Et le nombre d’applications utiles est ridiculement insuffisant.

 

 

     

 

L’installation d’applications est ensuite simplissime, à l’image des autres kiosques de téléchargement d’applications :

 

     

 

A coté d’un kiosque de téléchargements dégarni, Samsung propose un portail d’application Java. Il s’agit en fait de versions d’essais d’anciens jeux pré-installés :

 

 

Disponible également, une application de cartographie type Google Maps. Pour ceux qui connaissent cette dernière, on est ici à des années lumières de ses performances : l’ensemble est lent et saccadé, à en devenir inutilisable…

 

     

 

Et la recherche est d’un autre temps :

 

 

Un bien pâle bilan coté Applications donc, et, contrairement au Market Place, le kiosque de téléchargement pour les Windows Phone, la situation ne risque pas de s’améliorer pour Bada, Samsung ne disposant pas de l’aura de Microsoft pour développer son kiosque de téléchargement.

 

Une autonomie appréciable, lié à un usage 3G plus limité

Malgré un écran plus grand et un processeur plus puissant, Samsung conserve à raison une batterie de 1500 mAh pour le Wave 3. Le constructeur annonce pourtant une autonomie en conversation supérieur de 40 minutes au premier Wave, soit 8 heures en conversation.

 

 

A l’utilisation, l’autonomie est satisfaisante par défaut : on tient facilement 2 jours avec une utilisation moyenne composé de surf sur internet, de synchronisation mail et d’1 heure d’appel téléphonique.

 

Difficile de trouver des widgets gourmands en data, ou des applications gourmandes en énergie, ce qui explique les bonnes performance de l’appareil.

Une utilisation plus intensive des quelques widgets et jeux disponibles, du push mail et du navigateur internet fait chuter l’autonomie, mais on tiendra toujours une bonne journée.

 

 

Bon point, en plus de la traditionnelle jauge de la batterie, on peut choisir d’afficher à la place le niveau de batterie en pourcentage, ce qui est plus explicite :

 

     

 

Au final, il s’agit bien d’un point fort pour ce smartphone, qui s’en sort mieux que la grande majorité des smartphones actuels utilisant Android.

 

 

Notre vidéo Live de découverte et de présentation Live de ce Samsung Wave 3 :

 




Précédent |1| |2| |3| |4| |5| |6| |7| |8| |9Suivant


Imprimer cet article Imprimer
Envoyer cette article Envoyer


Publicité via Hi-Tech Régies
 

 

 


 


Les GPS chez Pixmania

/ © 2004-2007 - Tous droits réservés - GPSAndCo™